Cyclamen Conditions de temps chaud

Cyclamens venant d’être mis en pot:

• Arroser chaque jour tôt le matin.
• Les plantules et plants repiqués doivent être suffisamment humides lors de l’empotage pour permettre une bonne poursuite de la croissance ;
arroser également aussitôt après l’empotage.
• Arroser le plus possible avant 9h30.
• Veiller à un ombrage suffisant (badigeonner au besoin plus de craie).
• Fermer les écrans d’ombrage à temps, au plus tard à 9h00, afin de maintenir la chaleur à l’extérieur de la serre.
• Baisser également le réglage de l’écran d’ombrage de 20 %, afin qu’il reste fermé plus longtemps.
• Ventilation suffisante et ventilateurs supplémentaires (ventilation = évaporation = refroidissement).
• Mouiller régulièrement les allées de béton et/ou les surfaces vides.
• Ne pas espacer lors de températures extrêmement élevées >27-30 °C.

Cyclamen fleuris:

• Le matin, arroser avant 9h00 afin que les plantes aient une tension hygrométrique suffisante.
• Adapter la fertilisation selon la fréquence d’arrosage. En cas de fréquence d’arrosage supérieure, baisser la valeur CE afin que la CE dans
le pot n’augmente pas trop.
• Donner plus de potasse dans le schéma de fertilisation (N:K) 1:3 à 1:5 afin que les plantes restent suffisamment fermes.
• Contrôler le fonctionnement optimal de la désinfection de l’eau aux UV, au chlore, cuivre ou peroxyde d’hydrogène (stabilisé), par exemple.
• Planifier la lutte contre les insectes le soir ou tôt le matin (fermer en grande partie l’écran d’ombrage pendant l’utilisation
d’insecticides).
• Éliminer quotidiennement les plantes malades (les évacuer le plus possible dans un sac fermé).
• Surveiller encore plus le développement des insectes, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de la serre.
• Traiter la racine de façon préventive via le système d’irrigation par le bas ou le traitement par arrosage, avec par exemple Paraat, Ridomil
Gold ou Topsin.

Faire ici tout particulièrement attention aux maladies suivantes:

– Colletotrichum /Gloeosporium
– Cylindrocarpon destructans
– Erwinia chrysanthemi
– Fusarium oxysporum
– Pythium
– Phytophthora

Et aux parasites suivants:

– Pucerons
– Mites
– Les chenilles, et en particulier le Duponchelia, peuvent causer de considérables dommages aux cyclamens. S’il y a des chenilles dans votre
exploitation, vous devez prendre des mesures supplémentaires dès le début de la culture. Pour une approche ciblée, veuillez nous contacter.
– Otiorhynque de la vigne
– Thrips : surveiller ici en particulier les nouveaux thrips (setosus) ; ils peuvent notamment causer d’importants dommages à un cyclamen vert
en perçant les feuilles et boutons.
– Sciarides (mouches des terreaux)

Pour toute autre question, veuillez prendre contact avec
Schoneveld Breeding, service Growing Advice
Tél. : +31 571 271 717 ou via
Pierre-fleur@orange.fr (français)
diegopoot@schoneveld.nl
tonkoers@schoneveld.nl
haylamers@schoneveld.nl

Share Button

Classés dans :